Bafoussam, au pays bamiléké
Navigation

 

La chefferie supérieure de Bafoussam

 

Située en plein centre de la ville, face à l'immeuble CAMTEL, sous le règne de Njitack Ngompé Pelé qui a succédé à son père Ngompé Tchountchoua Elie, la chefferie supérieure de Bafoussam existe depuis 800 ans.

Chefferie BafoussamComme la plupart des autres Groupements de l’Ouest du Cameroun, les Bafoussam sont originaires de la plaine Tikar, plus précisément de la partie Sud des monts Mbam, où ils se rassemblèrent autour d’un chef vers les années 1200 ; puis, migrèrent tout d’abord vers une localité nommée Foussan en pays Bamoun sous la conduite de leur premier chef connu Ta’a Teh-Ngouong, ou Djon Vouom (Chasseur). Ensuite, sous la pression migratoire, ils traversèrent le Noun (Rivière frontière entre le pays Bamoun et le pays Bamiléké) pour s’installer à « Mepen’ Pen ». Alors que les envahisseurs Peuls faisaient rage pour islamiser la région vers le XVIIème siècle, les Bafoussam allaient connaître plusieurs migrations allant de Kassap à Famkou, puis à Houa dans Bandjoun, Katchuet, Famtchuet, Famcep.

C’est après plusieurs décennies de migrations que le chef Tagheu décida d’installer le siège du Ngouong Fussep (royaume Bafoussam) à Hiala, son emplacement actuel.

Le chef supérieur a fêté ses 20 ans de règne :

Chefferie de BafoussamNjitack Ngompé Pélé est arrivé sur le trône des Füssep le 10 décembre 1988, après le décès de son père.

La communauté Bafoussam s'est retrouvée les 15 et 16 novembre derniers pour communier autour de deux événements. Il s'agit de la disparition du 96e chef de la dynastie des Füssep, Sa Majesté Elie Ngompé Tchoumtchoua, mort le 2 décembre 1988 des suites de maladie à Yaoundé, et de la célébration des vingt ans de règne de Njitack Ngompé Pélé, 97e du rang. Un moment au cours duquel des hommes et des femmes, massivement venus des différents coins et recoins du Cameroun ont donné de la voix. D'abord en écrasant quelques gouttes de larme en la mémoire du 96e Fo'o des Füssep, appellation originelle du village Bafoussam. Tout le monde ou presque s'est accordé à reconnaître que Elie Ngompé Tchoumtchoua était un homme dynamique et entreprenant. Il était l'un des pères fondateurs de Racing club de Bafoussam autrement dénommé le ''Tout puissant de l'Ouest'' (Tpo), équipe de football mythique ayant l'histoire du sport roi au Cameroun. Des sons de tamtam et de balafons sont montés au point de vouloir percer le ciel pour rendre hommage à celui qui était devenu incontournable quand il faillait traiter des affaires à Bafoussam.

Chefferie de BafoussamElie Ngompé enfilait même son maillot pour retrouver ses coéquipiers de Racing. Il était un bon footballeur. Et avait su s'imposer par son charisme. " La célébration de cet événement me fait venir à l'esprit de tristes périodes vécues en décembre 1988. Où le 2 décembre disparaissait Sa Majesté Elie Ngompé Tchoumtchoua. Il avait régné pendant 30 ans, en imprimant sa marque sur la vie locale et à la chefferie, notamment pour nous qui étions des princes à l'époque ", reconnaît le chef Supérieur actuel à Bafoussam, Njitack Ngompé Pélé. Il y a eu, ensuite, ces différentes bougies pour marquer les vingt ans de règne du chef supérieur Njitack sur le trône à Bafoussam. Il n'y avait pas cru. " Quand le sort a été porté sur moi pour lui succéder, ça a été également difficile.

J'étais encore étudiant à l'université de Yaoundé et faisais 2e année de physiques. J'étais venu aussi assister aux funérailles de mon père comme tous les autres princes et le sort a voulu que je le remplace. Je n'étais pas préparé à de telles charges sociales ", se souvient le Fo'o des Fûssep. Le temps a passé. Et l'homme s'est, au fil des jours, forgé une réputation de meneur de troupe. Il a rendu plus vivant certains pans de l'histoire Bafoussam, à l'instar de la célébration du Nyang-Nyang, rencontres culturelles et traditionnelles du coin. A 43 ans, M. Njitack pense qu'il y a encore des chantiers à aménager, tels que la promotion des valeurs sociales et le respect des coutumes ancestrales. Afin de rendre plus attrayantes des facettes d'une histoire vieille de plus de 800 ans. Elles méritent sans doute d'être revisitées. (Article de Michel Ferdinand)

Sites à visiter absolument :

Le Site du Royaume Fussep (Bafoussam)

Article d'une journaliste de Bordeaux
(Enregistrement de la visite guidée de la chefferie par un de ses habitants)

Un site passionnant sur les rites bamilékés

Portail d'informations et d'entraide des bamilékés d'ici et d'ailleurs

Share |

 

Cosmetiques Afro Antillais.com

 

Valid XHTML 1.0 Transitional

 
La terre rouge de Bafoussam
Contact Forum Météo de Bafoussam Accueil Géographie Histoire La chefferie Ma famille Aller à BafoussamRecettes Visites guidées de bafoussam et sa région Hébergements à Bafoussam Liens Mentions légales